Saint-Thomas-d’Aquin est le premier quartier emblématique du VIIe arrondissement et rend hommage au célèbre philosophe et théologien du 13e siècle. Sur la place qui porte son nom, l’on y trouve une église qui lui est consacrée et qui laisse déjà entrevoir toute la grandeur du quartier…

Commençons d’ailleurs notre découverte au Bon Marché. Situé à l’adresse mythique du 24 rue de Sèvres, ce prestigieux magasin, géré initialement par les époux Boucicaut en 1852, voit le jour grâce à l’architecte Louis Charles Boileau et à l’ingénieur Gustave Eiffel. Auparavant nommé “Au Bon Marché” à partir de 1838, il est avant tout le lieu du progrès social parisien dont Zola s’inspire dans Le Bonheur des Dames.

Non loin de là, arpentons la rue Saint Guillaume. C’est en son cœur que se trouve l’école de l’excellence, Sciences Po. Si vous passez par le boulevard Raspail, vous ne pourrez pas manquer cette institution publique, créée en 1872 par Émile Boutmy. Elle avait pour vocation de faire émerger les grands esprits français… Désormais, l’on y enseigne le droit, l’histoire ou encore la sociologie.

Pour un peu de culture, rendez-vous ensuite au musée Maillol, situé au 61 rue de Grenelle. Il fut créé en 1995 par Dina Vierny, muse du sculpteur Aristide Maillol. En plus de regrouper de nombreuses œuvres de l’artiste, ce musée détient une importante collection d’art moderne datant du XXe siècle. Pour la petite histoire, sachez qu’avant de devenir le musée Maillol, cet hôtel particulier fut notamment la demeure du poète Alfred de Musset !

Et que serait le quartier Saint-Thomas-d’Aquin sans l’emblématique Hôtel Matignon ? Cet hôtel particulier situé au 57 rue de Varenne est, depuis 1935, la résidence officielle du Premier ministre français et le bureau du chef de l’État. Construit au XVIIIe siècle par l’architecte Jean Courtonne, il fut la résidence de nombreuses familles aristocrates parisiennes avant de devenir définitivement la propriété de l’État en 1922. Et la richesse du bâtiment est telle que le parc, le plus vaste de Paris, ainsi que le pavillon de musique sont classés aux monuments historiques !

Poursuivons enfin notre découverte du quartier en passant par le Boulevard Saint-Germain ou la rue de Bellechasse. Toutes deux mènent au musée d’Orsay, qui surplombe les bords de Seine. Sur le Quai Anatole France, on y découvre un bijou architectural, inauguré en 1986 et installé dans l’ancienne gare d’Orsay. Ce bâtiment, construit initialement par Victor Laloux entre 1898 et 1900 pour l’Exposition Universelle, se fond entièrement dans le décor parisien. L’Origine du Monde, Le déjeuner sur l’herbe, les œuvres de Cézanne ou encore de Courbet… Tous les joyaux de l’art impressionniste sont présents. Ce lieu mythique est d’ailleurs classé monument historique depuis 1978 !